En Aparté avec… Clémence Vedrenne, Commerciale Export & Retail à la Distillerie Warenghem

Récemment primée aux World Whiskies Awards, la distillerie Warenghem ne cesse de nous surprendre par sa vitalité et son inventivité. Il n’en fallait pas plus pour que profitions du passage de Clémence Vedrenne aux Passerelles pour l’interviewer sur la distillerie et son actualité. Compte rendu d’enquête!

  • La distillerie Warenghem vient d’être récompensée aux WWA… Qu’attendez-vous de cette reconnaissance ?

Une récompense, qui plus est aux WWA, est une très jolie reconnaissance de notre travail tout au long de l’année. Elle permettra de mettre notre savoir faire en avant ainsi que notre capacité à innover. Le Single Cask LMDW Fût de l’Allier est un très bon exemple, puisque l’utilisation de ce type de fût neuf est assez rare dans le monde du whisky.

  • Quel fut le chemin menant à cette récompense ?

Le chemin est évidemment long. Nous avons commencé dès 1983 à distiller des céréales et créer nos premiers whiskies. Il a fallu énormément de temps pour atteindre une telle qualité. Un cap a réellement été franchi lorsque nous avons fait intervenir Jim Swan afin d’améliorer notre process de fabrication. Nous avions déjà un bel outil de fabrication, mais de petits détails tels que l’allongement de la durée de fermentation ou l’abandon de l’utilisation partielle de malt légèrement tourbé, ont permis d’affiner notre distillat et de lui apporter davantage de rondeur et d’élégance. Le tout combiné à de nombreux essais avec l’utilisation de fûts originaux et/ou typiquement français.

  • L’actualité de la distillerie?

2018 est une année très importante pour nous puisque nous fêtons les 20 ans de la création de la marque Armorik. A cette occasion nous sortirons notre premier 10 ans qui sera intégré à la gamme de manière récurrente. L’intégralité de la gamme va connaître un important repackaging, puisqu’absolument TOUT change à l’extérieur… Mais pas à l’intérieur. Donc, nouvelle bouteille, nouvel étui et nouveau logo ! Le but de la manœuvre étant d’être davantage visible en tant que whisky breton mais aussi français tout en apportant une touche d’élégance à nos bouteilles.

Nous sommes aussi en train de construire un nouveau chai de 1200 m2. Il devrait être prêt pour la mi-avril. Il permettra à la fois de stocker nos fûts de manière plus sécurisée et de les stocker plus longtemps afin d’emmener nos whiskies vers des comptes d’âges plus importants.

Un autre chantier de taille débutera à la fin de la saison d’été : la destruction de notre boutique actuelle pour la remplacer par un centre de visite prêt à accueillir nos visiteurs toujours plus nombreux, de manière plus qualitative.

  • Et au cours des prochaines années?

On se concentre déjà sur 2018 ! Mais de nouvelles versions sont déjà dans les tuyaux !

  • Warenghem s’apprête à sortir son 1er whisky tourbé: Qu’attendez vous de celui-ci?

Cela faisait longtemps que nous voulions sortir un whisky tourbé. Le Triagoz (du nom d’un archipel au large de la Côte de Granit Rose), sera un moyen d’associé Armorik à une tourbe “légère”. À travers ce whisky, nous gardons notre ADN, un single malt riche et fruité, auquel nous associons une légère tourbe.

  • Au cours de quels salons nos lectrices/lecteurs pourront croiser la route de Warenghem en 2018 ?

En 2018, nous participerons bien évidemment au Whisky Live Paris en septembre afin de dévoiler notre nouvel habillage et l’Armorik 10 ans. Nous serons également présents au Whisky Show London ainsi qu’à d’autres salons en Europe tels que le Whisky Live de Varsovie ou le Salon de Limburg en Allemagne.

À l’heure où les mots de David Roussier (dixit Le Style, L’Export, Le Goût – Entretien avec David Roussier) résonnent encore, Clémence nous apporte un nouvel éclairage sur le devenir de la distillerie. Plus que jamais Warenghem dynamise la filière avec pour porte étendard Armorik en France comme à l’étranger.

Merci encore à Clémence pour son temps, sa disponibilité et ce moment de partage. Longue vie au Whisky Français!