France, Whisky Français, French Whisky, Akerbeltz, Single Malt, Pays-Basque, Ascain, malt, François Iraola, alambic Stupfler, Matthieu Acar, Xavier Brevet, dégustation, whisky, masterclass, Paris, atelier, dégustation, whisky

Akerbeltz

Pionnière du renouveau brassicole au Pays-Basque, Akerbeltz (un bouc noir aux pouvoirs surnaturels dans la mythologie locale) nous livrera son premier whisky en 2021. Ce whisky, fruit d’une réflexion de plus de 20 ans, est la résultante du succès grandissant de la brasserie ainsi que de la volonté de diversification et d’innovation menée par François Iraola et ses équipes. Une pépite en devenir ?! 😀

Statut Production courant 2018 et commercialisation en 2021
Localisation Zone Artisanale Larre Lore, 64310 Ascain
1°37’15>>O / 43°20’41>>N
Volume de Production 3000hl de bière par an. La brasserie souhaite que ce volume de production (actuellement adapté à la satisfaction de la demande locale) augmente dans les années à venir tout en veillant à respecter l’âme et l’esprit artisanal du lieu.
Dates Clés La genèse :

L’enfance : 1ère bière bue en cachette à la suite d’un service rendu à un paysan. Il s’agissait d’une Schneider élaborée dans la brasserie du même nom à Puyoo. La brasserie Schneider a depuis fermé mais la chope dans laquelle reposa cette bière a été conservée !

L’âge adulte : Passionné par le monde brassicole, F. Iraola affine ses connaissances en la matière au fil des ans. Sa volonté de créer sa propre structure allait alors donnait naissance à Akerbeltz.

1999 : Création de la brasserie. L’idée de produire ses propres spiritueux existe déjà (comme en témoignent les statuts administratifs de l’entreprise à l’époque)

2012 : Installation de la brasserie à Ascain (passage de la production de 1000 à 3000Hl par an).

2016 – 2021 : Projet d’agrandissement de la brasserie afin d’accroître sa capacité de production et disposer des installations nécessaires à la production de whisky. Le projet est en cours de réalisation au sein de la commune d’Ascain.

2021 : commercialisation du whisky.

Personnages Clés François Iraola (fondateur, brasseur et maître-distillateur)

Toutes les personnes ayant joué un rôle au cours des 20 dernières années dont :
– un industriel à la retraite ayant apporté son soutien financier à la brasserie.
– un distributeur local historique avec qui la brasserie travaille depuis sa création.

Gamme En réflexion (cf “Supplément d’info” en bas de page)
Eau Eau de sources locales (cf “Supplément d’info” en bas de page)
Céréales Orge Française.

Le malt provient de France (majorité) et de Belgique.

Des tests concernant la culture de l’orge brassicole au Pays Basque sont en cours (volonté de développement local et d”expression du terroir). Ceux-ci ne se sont pas révélés concluants pour l’heure.

Alambics Stupfler, en cours de fabrication.
Distillation À venir.
Type de chai En cours d’étude (cf “Supplément d’info” en bas de page)
Fût(s) – Irouléguy (blanc et rouge, en provenance de La Cave d’Irouléguy pour l’heure)

– Jurançon (blanc)

– Sauternes

Un court passage en fût de chêne (français) neuf est à l’étude.

Données Territoriales Climat : Océanique à influence montagnarde.

Altitude : 22m

Notes Visite de la brasserie par l’équipe du whisky-francais.com programmée cet été. Un reportage détaillé vous sera alors proposé : on a hâte !!!
Site Web http://www.akerbeltz.fr/

En pleine effervescence, la brasserie s’apprête à lancer une gamme de bières « barrel aged » (ex fût d’Armagnac) courant 2016.

Côté whisky, la possibilité de vendre en primeur est en cours de réflexion. C’est par ce biais que l’entreprise souhaiterait financer une partie du coût de ses futures installations. Celles et ceux intéressé sont d’ores et déjà invités à se rapprocher de la brasserie en ce sens. Il se pourrait bien qu’Akerbeltz connaisse le même succès pour son whisky que pour sa bière… Ce sera alors le jackpot pour celles et ceux ayant fait ce pari !

-> Supplément d’info en lien avec l’entretien de Mars 2017:

Gamme En réflexion… Pour l’heure, elle se composerait de deux whiskies :

– Un non tourbé

– Un tourbé (la tourbe disponible au Pays-Basque se situant en zone Natura 2000 il faudra se procurer du malt tourbé en dehors de cette région).

Eau Pour le whisky, des tests sont actuellement en cours. Si l’eau de source locale (en l’état brute) ne permet pas d’obtenir le whisky souhaité, l’utilisation d’un osmoseur sera étudiée. L’eau de source locale restera la base sine qua non.
Type de chai La construction des chais étant à l’étude, le type de ceux-ci dépendra :

1. de l’évaluation du potentiel hydrométrique du lieu. La station météo récemment installée sur le site collecte actuellement les données nécessaires à cette évaluation. Si l’humidité est jugée insuffisante, le sol sera en gravier ou terre battue. Si l’humidité est jugée satisfaisante, le sol sera en ciment.

2. de la volonté de l’entreprise à faire subir (ou non !) les variations de température journalières au whisky. Ces variations, propres à la région, peuvent donner l’impression de traverser 3 à 4 saisons en une journée.

3. de l’influence des vents et de l’Océan Atlantique (la distillerie sera à 4km de l’océan à vol d’oiseau) sur le vieillissement en fût.

Passé l’aspect législatif (respect des normes en vigueur), l’idée directrice guidant la réalisation du chai est de retranscrire au mieux l’influence du terroir sur les whiskies élaborés.