Distillerie des Bughes, Solignac-sur-Loire, chêne Français, Bérenger Mayoux, Pierre-Henri Mayoux, Le Réseau Entreprendre Auvergne, malt d'orge, tourbe, tourbière, tourbé, Home Distillers Classic, Home Distillers Tradition, Mont Devès, Malterie du Château, pot still, cave humide, distillation à repasse, tonnellerie du Pays d'Auge, whisky, Français, French, Whisky, France, Passerelles, Hôtel Parister, organiser, dégustation, whisky, paris, privée, entreprise, événement, masterclass, Matthieu Acar, Xavier Brevet, Lilya Sekkal, dégustation, whisky, académie, masterclass, Paris, atelier, dégustation, whisky

Distillerie des Bughes

Whisky Français - French Whisky

C’est dans une ambiance rappelant celle des distillations clandestines réalisées du temps de la Prohibition que les frères Mayoux ont imaginé la Distillerie des Bughes.

Sans héritage ni tradition familiale pour ce qui est de la distillation, c’est leur seule passion qui a guidé les deux frères à expérimenter jusqu’à tard le soir en vue de créer des spiritueux.

L’obtention du droit d’accise en 2014, et l’investissement à temps plein de Bérenger Mayoux ont permis de matérialiser la passion de ces deux autodidactes en une distillerie artisanale qui commercialisera son premier whisky dès 2020.

Statut En production, pas de whisky attendu avant 2020.
Localisation Solignac-sur-Loire.
Volume de Production
Dates Clés 2014 : Obtention de l’agrément des douanes et commercialisation d’une petite production de 10 bouteilles par mois, de spiritueux à base de 100% de malt, élevé pendant 4 mois avec des copeaux de chêne américain.
Après des années d’expérimentation et de très nombreuses petites séries, la Distillerie des Bughes a réussi à parfaire cette pratique plus complexe qu’on ne peut le penser pour réaliser des produits de qualité. Cela a aussi permis aux distillateurs d’acquérir une très grande maîtrise du brassage et de la distillation en s’améliorant série après série.

2016 : Expérimentation avec du chêne français

2017 : Remplissage des premiers fûts.

2020 : Ce sera l’année du premier whisky.

2025 au minimum : La distillerie souhaite se projeter dans le long terme, dès 2017, des fûts partiront en vieillissement pour une durée minimale de 8 ans.

Personnages Clés La Distillerie des Bughes est née des expérimentations de deux frères totalement autodidactes:

  • Bérenger Mayoux : Directeur, il travaille à temps plein à la distillerie dont il est le seul ouvrier.
  • Pierre Henri Mayoux : S’il n’est plus aujourd’hui impliqué dans la distillerie, il n’en est pas moins celui qui a le plus expérimenté, transmettant savoir et passion à son frère.

Le projet a pu se concrétiser grâce au concours de plusieurs autres acteurs :

  • Vincent Legrand : Caviste au Puy-en-Velay , il a été le premier à soutenir le projet et à commercialiser la production de la distillerie.
  • L’entreprise Marcon Frères : Grossiste
Gamme En parallèle du lancement de ses whiskies, la Distillerie des Bughes commercialise des spiritueux réalisés à partir du même malt d’orge légèrement tourbé qui s’intitulent :

  • Home Distillers Classic à 40° (chêne américain), aux notes florales et fruitées, très rond, idéal pour l’apéritif.
  • Home Distillers Tradition à 43° (chêne français), aux notes de cuir prononcées, mais surtout au goût du malt très prononcé grâce à la sélection du cœur de chauffe uniquement.
Eau Pour le brassage, c’est l’eau du puits local qui est utilisée.
L’eau de réduction est celle du réseau d’un petit hameau situé à 1000m d’altitude, à quelques kilomètres de la source sur le mont Devès
Céréales Orge légèrement tourbée (20 ppm)
La Haute-Loire est l’un des plus gros départements producteurs d’orge et il y a des tourbières à proximité de Solignac, mais pour le moment, la réglementation ne permet pas leur exploitation… C’est pourquoi la distillerie des Bughes s’approvisionne en Belgique.
Maltage Le maltage est effectué à la Malterie du Château .
Brassage/ Fermentation Ces étapes sont faites manuellement à la distillerie.
La Malterie du Château fournit des levures spécialisées pour le whisky et la fermentation est contrôlée de façon à produire un moût ayant une teneur plutôt faible en alcool. Ceci permettra de descendre relativement bas en distillation et de conserver le goût du grain .
Alambics La distillerie est équipée de trois petits “pot still” d’une capacité de 300 litres.
Composés à 100% de cuivre martelé à la main, ces alambics sont munis de cols de cygne très courts. Ceci permet à Bérenger Mayoux de garder quelques éléments lourds et d’obtenir ainsi un distillat plus gras. Plutôt que d’acquérir un alambic d’une capacité supérieure, Bérenger Mayoux souhaiterait en acquérir trois autres de petite taille pour en aligner six dans sa distillerie.
Distillation La distillation s’effectue en deux passes.
La première permet de récupérer un alcool à 25% et la seconde permet d’obtenir un distillat titrant à peu près 66% (après élimination des têtes et des queues bien entendu).
Par ailleurs, toujours dans l’optique de se concentrer sur les arômes du grain, la distillerie pratique des coupes restreintes.
Type de chai Cave plutôt humide.
Fût(s) Les fûts sont des pièces de 500 let 220 litres composées de chêne français et assemblées à la Tonnellerie du Pays d’Auge. Il s’agit de barriques retravaillées qui avaient préalablement contenu du vin du Médoc.
Données Territoriales Climat chaud et tempéré.
La température moyenne annuelle est de 11.6 °C à Solignac.
Il tombe en moyenne 1042 mm de pluie par an.
Notes
Site Web  www.homedistillers.fr