Du cinéma au whisky, il n’y a qu’un pas ! Entretien avec Robin Entreinger.

 

 

Rencontre avec Robin Entreinger, réalisateur, scénariste, producteur du long métrage Le Tour de France des Whiskies et auteur de Whisky Made In France.

 

 

  • Robin, avant de parler whisky, quelques mots ton parcours?

« Je suis réalisateur-producteur indépendant au sein de ma propre boîte de production : Seven Light.

J’ai débuté par un BTS en audiovisuel option image avant de travailler en tant que projectionniste au cinéma Pathé de Lyon. Je suis ensuite devenu formateur chez Formats 6, une société spécialisée dans la projection cinéma. Mon premier long-métrage, “Victimes”, a été tourné en 2011. Réalisé de manière indépendante, il a été sélectionné au festival européen du film fantastique de Strasbourg. Depuis, je tourne en moyenne un long-métrage par an. Le nom de ma société de production est en clin d’œil à Format 6, la société que dirige ma sœur pour laquelle je suis formateur. »

  • Qu’est ce qui t’a mené au whisky français et à la mise en avant de ses acteurs ?

« Tout s’est joué en 2013, lors du Feis Ile. Amateur de whisky tourbé, je me rends sur l’isle d’Islay avec Valentin Bonhomme, mon ami et acteur fétiche, pour participer aux portes ouvertes des distilleries. Cela faisait des années que je partais en vacances en Écosse sans penser whisky malgré mon goût pour les Lagavulin, Laphroaig, Ardbeg ou Bowmore. Nous disposions d’une caméra et en avons profiter pour tourner un reportage sur l’événement. De retour en France, j’ai monté le film “Le Monde du Whisky – 1– Islay” et l’ai mis sur Youtube. Le succès rencontré par la vidéo fût la porte d’entrée dans le monde du whisky.

En 2014, je déménage à Grenoble où je rencontre Jean Pierre Soufflet, caviste à l’Échanson, Crolles. Je découvre alors quelques bouteilles de whisky français sur son étale. Nous nouons contact et, à force de discussions, pensons qu’il serait top de tourner un film sur les distilleries productrices de whisky en France. Nous creusons le sujet et dénombrons une trentaine de distilleries en activité sur tout le territoire. Avec l’aide de Philippe Jugé – actuel directeur de la Fédération du Whisky de France – nous définissons l’itinéraire et convenons d’un road-trip de 3 semaines pour tourner le film. Nous optons pour un financement participatif via KissKissBankBank et proposons en échange de diffuser gratuitement le film sur internet. Dans le même temps, certaines distilleries nous appuyèrent financièrement. Tourné en 2015, le “Tour de France des Whiskies” sera mis en ligne la même année. Passion et envie auront guidé cette aventure. »

Affiche du film “Le Tour de France des Whiskies” – Crédit Photo : R. E.
  • Un fait marquant lors du tournage ?

« Nous avons vécu des moments incroyables tout au long du tournage où nous visitions une à deux distilleries par jour. Nous nous sommes très bien entendus avec les représentants du domaine Mavela, en Corse. J’ai également une pensée pour Jean Metzger distillerie artisanale Bertrand qui nous a fait déguster des produits rares. Il en est de même pour Philippe Bercloux distillerie Bercloux avec qui nous avons goûté tous les distillats alors en vieillissement avec en prime la dégustation d’un Cognac de 1914 dans le chai de son père. »

  • Tu as utilisé de nombreux supports (livre, film, série) pour retranscrire tes rencontres. Qu’est ce qui a guidé ces choix ? Quelles libertés t’octroie chaque support ?

« Il n’y a pas eu de calcul, c’est une suite logique d’évènements. J’avais prévu de récompenser les personnes ayant participé au financement du film “Le Tour de France des Whiskies” en leur offrant un livre de voyage où figuraient les photos des coulisses du tournage. La richesse des échanges avec les distillateurs nous a finalement convaincu d’opter pour un ouvrage où l’on dédierait deux pages par distillerie. Après rédaction et relecture par les personnes rencontrées, j’édite une première version sur imprimermonlivre.com et me dis que ce travail devrait être proposé à un ou deux éditeurs. J’envoie alors le PDF à deux d’entre eux. Dunod me répond dans la minute. Quelques semaines plus tard, je signais un contrat d’édition. Sorti en Novembre 2017, “Whisky Made In France” est le résultat d’un an et demi de réécriture, période au cours de laquelle nous avons agrémenté l’ouvrage de photos et d’entretiens. Trois ans plus tard, il y a une quinzaine de nouvelles distilleries actives en France… On pourrait imaginer une seconde version en 2021 ou 2022. »

  • Pourquoi avoir choisi un anglicisme pour le titre de ton ouvrage ?

« C’est un choix de l’éditeur. D’abord hésitant, j’étais ok après réflexion. Précis, il parle à tout un chacun et constitue un clin d’œil aux origines du whisky. »

  • La série Le Tour de France du whisky se poursuit elle ?

« Non, en raison du faible nombre de vues obtenues en comparaison du temps passé à la production. Une séquence de 20 minutes réclame une semaine de travail. Je me suis rendu compte que l’accent devait être mis sur le format film pour lequel le public était beaucoup plus réceptif. »

  • Quel regard portes-tu sur les acteurs du whisky en France ?

« J’ai un regard bienfaisant sur toutes ces personnes qui nous ont remarquablement accueilli. Je suis resté proche de nombre d’entre eux et échange souvent avec Jean Metzger, Éric Cordel ou Philippe Jugé. Nous travaillons avec David Roussier – directeur de la distillerie Warenghem – à la production du prochain film de la distillerie. Si nous n’étions pas encore collègues au moment du film, nous le sommes désormais avec la création la distillerie La Durance»

  • Quels autres projets artistiques autour du whisky ambitionnes-tu ?

« Pour le moment, rien n’est sur le feu. Je suis en pleine post-production de mon prochain long métrage, “Troubles”, qui m’accapare l’essentiel de mon temps. Je projette un jour de faire une fiction qui parlera de près ou de loin de whisky. La Part des Anges, de Ken Loach, est après tout le film qui m’a donné envie de partir à la découverte des distilleries ! »

  • Le mot de la fin ?

« La Durance » 😀

Un grand merci à Robin Entreinger pour ce riche entretien.

Rendez-vous dans les salles obscures pour la prochaine sortie de Troubles !

Pour en découvrir davantage sur Robin et son implication artistique dans le monde du whisky…

Le Tour de France des Whiskies :
https://www.youtube.com/watch?v=VhXZgF518nc

Le Tour de France des Whiskies, la série :

Épisode 1 : https://www.youtube.com/watch?v=epu-EWf3YKY

Épisode 2 : https://www.youtube.com/watch?v=L4uClZayp0Y

Épisode 3 : https://www.youtube.com/watch?v=qfZTA9Lxvj8

Épisode 4 : https://www.youtube.com/watch?v=-VfDXtwxRoQ

Épisode 5 : https://www.youtube.com/watch?v=rdNU12sk2-4&t=

Épisode 6 : https://www.youtube.com/watch?v=uhdJDhAmgT4

Épisode 7 : https://www.youtube.com/watch?v=yMn4nKwPXEQ

Épisode 8 : https://www.youtube.com/watch?v=W2vM2K1YowA

Le Monde du Whisky – 1 – Islay :
https://www.youtube.com/watch?v=g-bIBOqQiDA

Crédit Photo #1 : Robin Entreinger
Crédit Photo #3 : Dunod