RÉMY COINTREAU / DOMAINE DES HAUTES GLACES : RETOUR SUR L’ACQUISITION.

Vulson Old Rhino Rye, Vulson White Rhino Rye, Tekton, Ceros, Flavis, Les Moissons, Domaine des hautes Glaces, ferme-distillerie,agriculture biologique, Saint Jean d'Hérans, Alpes, orge, seigle, grand épeautre, bois de chêne Français, Frederic Revol, Jérémy Bricka, whisky Français, French Whisky, malt.

C’est officiel, Le Domaine des Hautes Glaces rejoint le giron du Groupe Rémy Cointreau après l’acquisition de 100% de son capital par ce dernier.

Revenons sur les déclarations des principaux acteurs d’une négociation débutée en Octobre 2016 et close en Janvier 2017:

Frédéric Revol, président fondateur du Domaine des Hautes Glaces : « Cette opération ouvre de nouveaux horizons pour notre territoire, pour notre agriculture de montagne, pour notre production de whiskys. Elle offre au Domaine la possibilité de poursuivre pleinement sa quête du goût et du terroir ».

Valérie Chapoulaud-Floquet, directrice générale du groupe Rémy Cointreau : «L’acquisition de la distillerie du Domaine des Hautes Glaces représente, pour Rémy Cointreau, l’opportunité d’intégrer dans son portefeuille une marque haut-de-gamme de whiskys single malt français […] Cette acquisition vient également renforcer le groupe dans le segment du single malt whisky, une catégorie en forte croissance dans toutes les régions du monde, en particulier sur le segment du très haut de gamme ».

Aucun détail financier sur la transaction n’a été communiqué jusqu’à présent.

Pour rappel, le Groupe Rémy Cointreau c’est:

  •  1 050,7 millions d’euros de CA sur l’exercice 2015-2016
  • Un portefeuille comprenant les cognacs Rémy Martin, la liqueur d’orange amère Cointreau, les spiritueux Metaxa, les rums Mount Gay, les whiskiesBruichladdich, Port Charlotte et Octomore et le gin The Botanist.

L’annonce de l’arrêt de la production de Vulson Rhino Rye (gamme incluant les « Vulson White Rhino Rye », « Vulson Old Rhino Rye » et « Rhino Pastoral ») en vue de la préservation des stocks (nécessaires aux lancements de futurs produits) a rapidement suivi l’acquisition.

2017, année charnière dans le développement du DHG, sera-t-il marqué par un saut qualitatif de la gamme? Les prochains embouteillages de Ceros, Flavis, Moisson et Tekton seront-ils fidèles à l’esprit du DHG?

C’est avec grand intérêt que nous relaterons l’évolution de ce domaine, fer de lance du whisky Français, au cours des mois à venir.

L’aventure du DHG ne fait que commencer…!!!

Sources:
remy-cointreau.com
thedrinksbusiness.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *