Whisky Alfred Giraud : Un siècle de savoir-faire.

Un nouveau whisky français vient de faire son entrée !

Issues du savoir-faire cognaçais, les cuvées HARMONIE et HERITAGE d’Alfred GIRAUD méritent que l’on s’y attarde. Installez-vous confortablement, aujourd’hui whisky-francais.com vous propose de revenir sur une histoire familiale de plus d’un siècle !

Au 19e siècle, la famille Giraud est une famille de tonneliers parmi d’autres ; c’est au début du vingtième que les choses vont prendre une autre tournure.

En 1910, Louis Giraud rejoint une maison de cognac pour s’occuper des eaux-de-vie. A cette époque, il s’agit d’une petite entreprise familiale (qui deviendra grande !) et il est prématuré de parler de « Maître de Chai ».

La Première Guerre mondiale éclate et Alfred, le fils de Louis, est capturé par les Allemands. Il sera fait prisonnier de guerre et il passera plusieurs années à exercer le savoir-faire de ses aïeux : construire des fûts pour une brasserie berlinoise. Libéré en 1918, il prend la succession de son père et devient officiellement « Maître de Chai » de cette même maison.

En 1954, Alfred prend sa retraite et son fils André GIRAUD prend la suite jusqu’en 1990.

“André aide à sélectionner des barriques qui ont contenu des vieux, voire très vieux cognac”

Parallèlement, Jean-Pierre Giraud, le neveu d’André, dirigera cette Maison dans les années 90.

Par ailleurs, en 1995, Philippe Giraud, le fils de Jean-Pierre et le petit neveu d’André (ça va, vous suivez ?!), rejoint un groupe de whiskys écossais où il s’occupe de la commercialisation en Amérique latine et dans les Caraïbes. En 2004, Philippe crée une société de distribution de vin et spiritueux, avec, notamment, les whiskys The Dalmore et Jura du groupe Whyte & Mackay.

En 2009, il a l’idée de combiner sa connaissance du whisky écossais et les savoir-faire charentais familiaux pour produire un whisky français haut de gamme et transmettre l’héritage et l’expertise de sa famille.

Mais attention ! Il s’agit de proposer un whisky riche, complexe et équilibré, quelque chose qui fasse honneur à Alfred, le premier des Giraud à avoir été maître de chai toute sa vie, et celui dont le nom ornera l’étiquette du whisky familial.

Pour y parvenir, la famille commence à sourcer différents distillats 100 % français. George Clos, lui-même ancien Maître de Chai apporte son expertise sur cette partie.

Georges CLOS

L’autre point fort de la famille est la sélection des fûts. Pour ce volet, c’est André qui est à la manœuvre. Fort de son expérience et d’un réseau inestimable, il aide à sourcer des barriques qui ont contenu des vieux, voire très vieux cognacs. Le reste de l’assemblage provient de fûts de chêne neuf américains et français, dont une partie provient d’une exploitation de sa famille dans le Limousin.

Cette expertise de l’assemblage, qui a fait du cognac un succès international, fait résolument partie de l’ADN des whiskys « Alfred GIRAUD ».

C’est pourquoi, même si la Maison Giraud s’est associée à SVE (et sa distillerie de Saint Palais) pour assurer des approvisionnements, elle continuera à acheter une part de distillat à d’autres producteurs français.

Ainsi est née la gamme de Whiskys Alfred GIRAUD. Elle est composée de deux expressions : HERITAGE, sur les fruits confit et le bois noble, et HARMONIE, légèrement tourbée, fruitée et florale (notes de dégustation à venir !). Enfin, le tout est embouteillé dans de superbes carafes.

Assemblage, carafe et produit d’exception : pas de doute, on est bien dans la région du cognac !

Plus d’infos sur www.alfredgiraudwhisky.com et alfredgiraudwhisky sur Instagram.