Moon Harbour annonce deux whiskies 100% Bordelais pour 2020

La distillerie Bordelaise est pour l’heure connue pour ses deux blends Écossais, affiné en France : Pier 1 élevé en fût de Sauternes et Pier 2, tourbé, élevé en fût de Château La Louvière, Pessac-Léognan, pourtant, ces deux embouteillages ne reflète pas particulièrement le futur de la distillerie, futur dont il est question aujourd’hui !

Le Port de la Lune est le surnom du port de Bordeaux, il est à l’origine du nom de la distillerie.

En effet  la distillerie Moon Harbour a toujours affiché son ambition de produire un produit issu du terroir Bordelais.
C’est cette idée, né de la rencontre de Jean-Philippe Ballanger et d’Yves Medina qui a donné naissance à la distillerie bordelaise en 2014.
Pour produire un whisky à l’image de leur région, les deux associés n’ont pas ménagé leurs efforts, toutes les étapes ont été soigneusement étudiées, de la culture des céréales au vieillissement :

  • Pour les céréales, la distillerie a noué des partenariats avec des producteurs de la Gironde, et notamment Benoît Vielet, dont l’exploitation est située sur l’île de Patiras, une terre irriguée uniquement par la Garonne.
  • La phase de maltage est réalisée à la malterie Franco-suisse d’Issoudun mais une réflexion en faveur de la création d’une malterie coopérative à Saint-Jean-d’Angély est en cours.
  • Pour la distillation, Moon Harbour à tout naturellement fait appel à l’entreprise bordelaise Stupfler et elle s’est doté de deux alambics de 11 Hl permettant d’obtenir un distillat à 72% vol. en une seule passe.
  • Enfin, pour le vieillissement, la région bordelaise ne manque pas de fûts !
    La distillerie travaille notamment avec le Château La Louvière (Pessac Léognan), le Château Pipeau (Saint-Émilion Grand cru) et le château Haut Bergeron (Sauternes).

Pour les aider à orchestrer toutes ces étapes et créer un produit d’exception, Yves et Jean-Philippe on également fait appel à John McDougall,  Master Blender et Master Distiller bien connu des amateurs pour avoir officié notamment à Laphroaig, Springbank et Balvenie. Excusez du peu !

Autant dire que la distillerie Moon Harbour a su réunir toutes les conditions pour proposer un grand whisky !
Il suffit pour s’en convaincre de goûter le Moon Spirit, un pur malt vieilli entre 10 et 11 mois en fût de Château La Louvière.
Rien à voir avec les deux assemblages évoqués plus haut, le distillat est impeccable, le produits regorge de fruits frais et d’épices douce (note de dégustation ici )

Pour les amateurs, la distillerie a récemment mis ses deux premiers whiskys en prévente sur leur site http://moonharbour.fr/

Il s’agit d’une édition limitée à 1500 bouteilles d’un single malt, vieilli en fûts du Sauternais et d’un distillat de maïs malté vieilli dans une seule barrique (500 bouteilles) de Château La Louvière.
Pour ce second, rappelons qu’un issus à 100% de maïs malté est une première mondiale.

Rendez-vous donc en 2020 pour assister à la naissance du premier whisky 100% Bordelais, un événement qui, c’est certain, fera date dans la jeune histoire du whisky français.